mercredi 19 février 2014

Masoala, 21 octobre, journée kayak dans le Parc Marin



préparation des kayaks

Marylou sur une plage déserte...comme il y en a tant ici


pêcheurs revenant de la pêche au poulpe, il y en a beaucoup par ici







le matériel: harpon, masque et tuba



séchage pour conserver les produits de la pêche




Sylvain avec un drôle d'animal sur la tête



lundi 17 février 2014

Masoala village 20 octobre les enfants du village..occupations et traditions.

Au bout du village en remontant vers le nord-est, la piste ne peut être pratiquée que à pied ou à 2 roues , en particulier par les motos , on peut rejoindre Cap Est, elle longe la côte.
C'est pourquoi ce village est paisible, et juste traversé par des motos.

une petite princesse posée sur la terre sableuse jouant avec une capsule près d'un chien qui dort
atmosphère paisible d'un après-midi au village...


la sieste dehors sur la natte



jeux sur l'herbe
jouet improvisé

épanouissement

Deux garçons en lamba...pour cause de circoncision récente

facéties



La circoncision

Héritée de la tradition sémitique, sinon de la foi islamique, ce rite de passage marque pour le petit garçon de n’importe quelle confession non pas son allégeance à une croyance particulière mais son appartenance à la gent masculine ou (interprétation moins acceptable) son accession à l’âge adulte. La formule incantatoire répétée tout au long de l’opération dit en effet : « Tu es un mâle, mon petit. »



La circoncision se fait au crépuscule . Tous les hommes, le grand-père, le papa, les oncles sont là pour préparer tout ce qui est nécessaire au rituel (cannes-à-sucre, eau sacrée « rano mahery », banane), assister l’enfant en le tenant bien fort. Un dernier homme est aussi présent; le guérisseur traditionnel ou le « rain-jaza » qui va couper avec sa lame le prépuce. Ce prépuce est avalé par le grand-père avec de la banane. Les cannes-à-sucre sont pour souhaiter au jeune garçon et à la famille d’avoir beaucoup de descendances mâles. L’eau sacrée qui a été recueillie au pied d’une montagne par un homme fort qui ne doit pas être orphelin (de père et de mère) servira au « rain-jaza » pour nettoyer ses mains, la plaie et le couteau. L’enfant circoncis sera emmené devant le reste de la famille qui attend avec des chants, des danses et des cadeaux.

Si la circoncision est d’origine chrétienne pour certains pays, ou pour éviter les maladies de pénis dans les régions chaudes, à Madagascar, c’est surtout pour que le garçon devienne un « vrai homme ». J’ai même entendu dire qu’un homme non circoncis ne sera voulu d’aucune femme et ne pourra pas être enterré dans le tombeau familial.

Il y a différents rituels de circoncision dans les autres régions de Madagascar


mercredi 12 février 2014

Masoala jour 2, 20 octobre balade au village avec Sylvain....

En fin d'après-midi du 20 octobre, après notre balade en kayak dans le Parc Marin de Masoala, nous partons à pied  vers le village d'à côté...Rencontres vraies avec Sylvain. Scènes de vie ordinaires: pêche, séchage du poisson, cuisine, vanner et piler le riz, vannerie, construction de cases, coiffure, la corvée d'eau......nous sommes bien accueillies et nous nous posons un peu parmi les villageois assez amusés .

Retour de pêche


Réparation filet
l'allée sous les cocotiers entre la mer et le village

Langoustes

Chapelet de poissons

Habitations traditionnelles
séance coiffure

vannerie

fabrication de natte

fabrication de cloisons en ravinala


étalage et lissage d'un mélange de terre et eau pour tapisser ce qui sera le sol de sa maison




ensuite il faut tasser et lisser

construction d'une case


cafégrillé


Le nichoir aux poules pondeuses
sac de ciment sur la tête

vanner le riz

Piler le riz
Sylvain enseigne à Marylou la technique..


le clou de girofle= bouton floral dans l'arbre avant d'être cueilli, puis séché

séchage du clou de girofle


séchage poisson
séchage riz

restaurant du village
séchage du poisson



un puits...




à suivre........