lundi 27 janvier 2014

Autour du lac Alaotra, il y a aussi...nous! deux frangines vazaha...

Il y avait plusieurs années que je voulais faire une balade de ce côté, je n'ai pas été déçue. Bien sûr au départ on est surpris et inquiet: des étendues d'eucalyptus et de pins, fabrication de charbon de bois et exploitation du pin, des montagnes autour blessées de lavaka rouge sang, en octobre en plus tout est sec! Après un peu de route bitumée, on a roulé sur une piste plus ou moins empierrée puis en terre, mais pas si difficile que prévue grâce au 4x4. Des maisons de différentes couleurs selon la terre qui a servi au torchis recouvrant une armature en branches, des villages charmants, puis plus on avançait : une campagne avec ses activités agricoles et ses animaux d'élevage: zébus, cochons, moutons, oies. Mais ce qui nous a le plus étonnées c'est la quantité de "kubota" tirant des charrettes pleines de gens rieurs le dimanche et servant aux travaux des champs la semaine, c'est unique ! On a mieux compris en découvrant la plaine alluvionnaire qui entoure le lac, une aubaine pour les cultures de riz et potagères, et la possibilité d'être outillé pour y travailler. Le plus joli village à l'architecture coloniale et aux couleurs rouge-orangé comme la terre du lieu c'est incontestablement: Imerimandroso sur la rive est du lac qu'il domine.  Auparavant nous avons traversé Ambatondrazaka, la ville la plus importante de cette zone, poussiéreuse en cette saison, très animée, mais éloignée aujourd'hui du lac dont la surface a considérablement diminué.
 Difficile d'y trouver un hôtel correct, surtout sans réservation, nous avons erré au moins deux heures dans ce but, et maudit notre chauffeur qui n'avait pas anticipé. Nous avons décidé de revenir faire le tour du lac après la saison des pluies pour découvrir un paysage plus verdoyant, et une activité agricole plus importante


 en moto taxi à Ambatondrazaka

 avec une THB!
 en pause!
 devant le kiosque d'Imerinmandroso

 toujours avec une THB!
 devant un arbre magnifique à la floraison jaune; nous sommes entrées dans cette propriété où un homme est venu nous raconter l'histoire de cet arbre et l'histoire de sa famille.

Aucun commentaire: