lundi 14 janvier 2013

Nosy Ve et les Paille en Queue ou Phaéton à brins rouges


Nosy Ve lieu de nidification du Paille en Queue ou Phaéton à brins rouges

Comme Saint-Augustin, Nosy Ve a servi, sans doute dès le xviie siècle, de refuge à des pirates puis à des commerçants. Cette caye devint plus tard le site de la première administration française de la côte sud-occidentale de Madagascar. Un résident français s'y établit en effet au xixe siècle à la suite de commerçants français. À défaut d'y vivre confortablement (il n'y a pas d'eau douce et pas de grands arbres; seules des pirogues peuvent y accoster), ceux qui avaient choisi Nosy Ve pouvaient voir venir les pillards et prévenir une éventuelle attaque. En 1895, cette population alla s'établir à Tuléar.
Aujourd'hui Nosy Ve est laissé aux pêcheurs et aux touristes qui peuvent se faire déposer pour quelques heures sur cette île ventée par le tsiokantimo. Les vestiges de l'établissement français sont rares : un bassin et quelques tombes. (source Wikipedia)
L’île est ceinturée d’une barrière corallienne d’une grande beauté qui abrite un lagon peu profond (moins de 3m.) où l’on peut admirer poissons multicolores, langoustes, coquillages et coraux de toutes formes.
Consignes strictes à respecter pour la visite: c'est un sanctuaire!
Pas le droit d'y faire pipi ni cracher...
Marylène...malade...y vomit à plusieurs reprises: sacrilège!!!

végétation de fourrés xérophiles sur sable corallien

Cet oiseau mesure 46 cm de long auxquels s'ajoutent 30 à 35 cm de queue. L'envergure est de 104 cm.
Cette espèce ne présente pas de dimorphisme sexuel.
Elle a une livrée blanche et deux plumes rectrices médianes longues, fines, rigides et rouges qui permettent de la reconnaître facilement.
C'est un oiseau plongeur qui se nourrit de calmars et de poissons (dont les poissons volants ou exocets). (Wikipedia)


Cette espèce niche en colonies lâches. Non loin du rivage marin, le nid est situé sur le sable sous un buisson bas. L’œuf unique est rougeâtre taché de brun. Il est déposé à même le sol dans une faible dépression aménagée dans le tapis de feuilles mortes. L'incubation est assurée par les deux parents. Le poussin est couvert d'un duvet blanc. Cette espèce se reproduit tout au long de l'année à Madagascar avec un pic de juin à novembre (Wikipedia)


un jeune
.



Aucun commentaire: