mardi 15 janvier 2013

La Nationale 7 de Tulear à Tana, plus de 1000km




 Nous prenons la route: RN 7 pour remonter de Tulear à Tana: un peu plus de 1000 km



La route rectiligne s'étend à perte de vue, traversant des paysages de bush épineux et de savane sans habitation apparente
 puis des villages aux cases de branchages entrelacés de torchis de terre plus ou moins rouge selon la zone

 pour devenir vraiment très rouges
 végétation de bush épineux et moringa, quelques baobabs

ici les gens font des km et des km pour aller chercher de l'eau avec leurs chariots
village de charbonniers

ici toit de chaume

petits étals de villages


baobab avec ses fruits
tronc de baobab
fruits de baobab


impressionnante cette superbe route (RN7) au milieu de nulle part, savane à perte de vue





traversée d'Ilalaka, la ville du saphir, nous sommes à 735 km de Tana et à la lisière du Parc de l'Isalo, cette ville a explosé depuis 1998 quand on a découvert la présence d'un gisement, de saphir. C'est une ville western avec beaucoup d'insécurité, règlements de comptes...etc..."la fièvre de l'or bleu""


et nous retrouvons " la rectitude"
et les contreforts du Massif de l'Isalo, massif ruiniforme de l'ère jurassique


puis les collines dénudées du Pays Bara apparaissent, région d'élevage de zébus et de bandits voleurs "les dahalo"
de nombreux troupeaux sont en transhumance et croisent notre route

arrivée à Isohy, 596 km de Tana
Située en plein pays Bara au pied de l’imposant plateau de l’Horombe, Ihosy est au croisement des routes menant à l’Est (Farafangana) à l’Ouest (Tuléar) et vers le Sud (Ambovombe - Fort Dauphin).
“Itompomanananirariny” (le seigneur qui est juste) était autrefois un village fortifié situé au sommet d’une colline à l’Est de la ville actuelle. Les Merina occupèrent ce fief Bara à partir de 1848 et en firent un chef lieu jusqu’à l’arrivée des Français. La ville nouvelle fût bâtie près de la rivière “Ihosy” signifiant corde, à l’image d’une corde jetée à terre qui serpente comme le cours d’une rivière…

Aucun commentaire: