samedi 4 février 2012

Manakara Pangalanes séquence bovine



  1.       Si à l'étranger, lémuriens et caméléons sont les animaux évoquant Madagascar, pour les autochtones, le zébu s'approprie la place symbolique.
  2.       Le baria , un taureau sacré sauvage serait l'ancêtre du zébu. D'après les Bara, le premier propriétaire d'un baria était une femme: Andriamamenofatra. Comme elle n'avait pas d'héritier, à sa mort, son cheptel retourna errer dans la nature.
  3.       Posséder des zébus est valorisant, c'est un signe de respectabilité qui symbolise le rang social.
  4.       Le caractère sacré du zébu le rend indispensable aux divers rituels: sacrifice, épreuve de virilité ou tolon'omby. La robe et la taille des cornes de zébu influenceront le choix de l'ombiasa, lors des sacrifices. Sa possession étant un capital visible, elle devient aussi un but dans la vie.
  5.        "On ne tue pas un zébu sans motif" et pour beaucoup, le sacrifice sera l'unique occasion de manger cette viande avant une prochaine offrande.
  6.        Le zébu joue de multiples rôles au quotidien:
  7. * Comme tracteur, lors du labour dans les champs ou pour briser les mottes avant le repiquage des jeunes plants dans les rizières. Il sert de bête de trait pour la charrette, moyen de transport local.
  8. * Ses excréments servent de fumier ou de combustible après déshydratation. Un liant: la bouse de zébu mélangée à la terre  sert aussi en maçonnerie lors des ravalements des façades des habitations.
  9. * Les os de zébu portés à haute température fournissent le ranomena un remède à l'odeur particulièrement forte, utilisé comme puissant décongestionnant nasal.
  10. * Sa peau épaisse et résistante fournit le cuir indispensable à l'artisanat: savate, récipients divers, frondes, et cravaches pour les convoyeurs de troupeaux 
  11. * Si les cornes votives et bucranes décorent les sépultures, les cornes sont aussi transformées en bijoux, récipients, couverts et divers objets artisanaux.
  12. * Jadis, en frottant les tamako( instrument constitués par les mâchoires de zébu = famille des idiophones) on produisait un son qui était un signal d'allégresse pour accueillir un heureux évènement. Aujourd'hui le lamako est une série rythmée d'applaudissements.
  13. Chaque propriétaire peut identifier son bien, grâce aux nombres d'entailles savamment réalisées sur l'oreille de ses bêtes.


un zébu à la plage et son nettoyeur de parasites
nettoyeur de zébu

Monsieur et Madame à la plage
"salama"!!


"alefa"!

1 commentaire:

domi bara a dit…

Apparemment, les vaches corses n'ont pas le monopole des plages !

http://www.vacances-corses.com/wp-content/uploads/2010/01/Barcaggio-vaches.jpg