jeudi 12 janvier 2012

IFASINA, village Zafimaniry, je n'ai pas choisi et je ne reviendrai plus!


video séquence Ifasina,



Je n'ai pas choisi cette journée...
En 2006 j'avais aimé la rando, les paysages...mais le spectacle au village m'avait déjà choquée et révoltée...l'architecture est remarquable...les cases et leurs volets sculptés splendides...mais la population et surtout ...les enfants étaient dans un état de saleté, haillons et regards tristes et quémandeurs qui vous déchiraient le coeur!
En 2011 je découvre que tout s'est considérablement encore dégradé! Les toits des cases surtout dont les bords ont reculé et se sont effilochés .
 Il y en a même une qui a été taguée par des gens de la capitale!


Où est la retombée du classement au Patrimoine de l'UNESCO? Qui suit cette population aujourd'hui en état de survie, ne pouvant plus exercer son art de la sculpture sur bois à cause de la déforestation? Qui se soucie de leur nourriture, de la scolarisation des enfants, de leur santé d'abord? Nombre d'entre eux, toujours ou même encore plus sales et en haillons,  présentent des problèmes oculaires, des maladies de peau, une dénutrition..

.J'ai envie de pleurer, d'hurler!!! Quelle vitrine touristique! Comment ose-t-on encore envoyer ici des touristes comme au zoo? Eux nous assaillent en attente de tout petit cadeau que va leur donner le vazaha en visite... puisque c'est ce à quoi on les a habitués! ça sert à ça la visite des vazaha! Alors le groupe va distribuer ses petites savonnettes, on met en rang les enfants, on les fait taire, l'Ancien brandit sa canne pour forcer la discipline,
 les mains se tendent pour recevoir le présent, quelques unes se cachent et se retendent, on triche pour avoir un peu plus, on précise que c'est du savon pas un bonbon, je demande à Jean de leur faire une petite leçon d'hygiène sur le lavage des mains qu'ils écoutent, ma foi, attentivement, qu'en restera-t-il ...sans savonnette?

Puis c'est la distribution de vêtements aux femmes...Par chance, la majorité de la population est absente aujourd'hui, partie au marché d'Antoetra, je n'ose imaginer si tout le monde avait été là ce qu'aurait pu donner cette distribution! J'ai honte et j'ai mal!






Je ne reviendrai plus à Ifasina

1 commentaire:

pch5691 a dit…

Il faut y retourner.
J'y suis passé il y a environ 3 semaines et je n'ai rien vu de ce que vous décrivez.
J'y ai vu, effectivement des femmes soucieuses de vendre de l’artisanat produit par leur famille mais sans l’"agressivité" que font preuve les rabatteurs d'hôtels que l'on peut voir par exemple à l'arrivée des bateaux à Sainte Marie. Mais aussi des enfants certes sales mais joyeux et plus curieux des visiteurs que quémandeurs.
Il faut dire que, bien conseillés par notre guide (Robin, excellent guide) nous n'avons rien donné en direct mais sommes passés par l'intermédiaire du responsable de la collecte des taxes pour les friandises (du pain beurre confiture) et par le doyen du village pour les cahiers et crayons.
L'état des cases m'a paru correct et les tags et panneaux indicateurs ont disparus.
Et nous nous sommes passé de faire des leçons de morale et d'hygiène qui me paraissent totalement hors de propos vu que nous ignorons pratiquement tout de leurs conditions de vie et de leurs coutumes. Ce qui nous parait choquant peut être tout à fait adapté à leur environnement.