vendredi 16 décembre 2011

3 octobre suite de la matinée, découverte d'une Ferronnerie, belle histoire de Solidarité.

" Le fer blanc fait le renom d’Ankazobe-Alasora. C’est un quartier un peu éloigné de la capitale, situé à l’est d’Antananarivo, à environ une demi-heure du centre ville. Au bord de la route digue qui mène à Ambohimanambola, au milieu d’un champ de rizière, est installée une gentilhommière tronconique.

A une vingtaine de mètres de ce petit château, on entend déjà crépiter les marteaux des ferronniers. A l’entrée, les articles de décoration en fer : baobabs, abat-jours bustes, luminaires, miroirs, etc.


C’est là, dans ces amas de fer blanc, récupérés et retravaillés, que se trouvent l’atelier, le show room et la demeure de Dieudonné Razafinjatovo et de sa petite famille. Un artiste doublé d’un humaniste. Il s’est installé ici avec son épouse Violette Ralalaseheno, un nom bien connu dans le monde de l’athlétisme, parce qu’il s’agit bien de la championne d’Afrique Junior de demi-fond."Tous deux étaient enseignants.
Dieudonné nous guide au milieu de son univers et nous explique la création (1996)  de la ferronnerie d'Art et de la communauté de plus de 300 personnes qui travaillent désormais ici .
Ils ont été recrutés selon des critères de recrutement particuliers et insolites. Formels et intransigeants, Violette et Dieudonné exigent que leur futur employé soit issu du milieu défavorisé, n’ayant aucun diplôme ni aucune qualification. Etre femme ou handicapé est un atout majeur. Une autre différence par rapport aux recrutements des employés dans les secteurs secondaire ou tertiaire, le cadre où se tient l’entretien d’embauche. Cela peut être dans les rues, ou n’importe quel endroit inimaginable.

Aujourd’hui, dans ce centre d’artisanat : 370 personnes travaillent dont : 20 handicapés physiques, 4 malades mentaux, 15 mal entendant ; 368 sont salariés, deux adolescents sont apprentis et perçoivent une rétribution, entre 25 et 33 € la première année et 42 € la suivante… . En les recrutant, le couple veut leur offrir une chance de s’en sortir dans la vie, les intégrer à nouveau dans la société active et leur donner un espoir de vivre en tant qu’être humain digne de cette qualification. Bon nombre de gens sont illettrés. La plupart n’ont même pas décroché leur premier diplôme de l’école primaire. Il y a, parmi eux, des toxicomanes, des femmes abandonnées, des personnes handicapées, des mendiants et même des prostituées.

Philosophie du couple: «Dieu a donné la vie à tous les êtres humains. Il a donné à chacun de nous un corps, une tête et des membres. Le sang qui coule dans nos veines est de même couleur. Or, pourquoi y a-t-il des personnes tellement riches qu’ils n’ont plus de souci et des gens très pauvres, vivant dans une situation très précaire?" 


                                                                                                                                                                                                                            Ecologique, la matière première de cette ferronnerie
provient essentiellement de la récupération :tôles, fûts pétroliers, bonbonnes de gaz  




L'entreprise a créé une école pour les enfants des employés ( fondée en 2004, cette école compte actuellement 180 élèves)  , une crèche familiale, une épicerie coopérative





un jardin bio où poussent toutes sortes de légumes



Aucun commentaire: