lundi 27 juillet 2009

Pays Zafimaniry,suite






Sur le sentier qui conduit à Ifasina, seul moyen de communication, nous marchons dans la brume, sur des collines granitiques dénudées où de temps en temps apparaissent quelques orchidées, crassula, aloes, kalanchoe et dans les endroits encore un peu boisés des fougères et arbustes divers, les arbres se font rares, il y eut des palissandre et autres bois précieux disparus pour fabriquer les cases et leurs volets sculptés et tous les objets vendus aux visiteurs . Restent parfois dans certains greniers de splendides pots à miel véritables objets d'art qui devraient être conservés comme patrimoine mais partent parfois dans les ateliers des sculpteurs de Tana pour être transformés en petites sculptures plus vendables.



Le fait d'être classés au Patrimoine de l'Humanité ne les sauve pas de la pauvreté et du manque de nourriture de base, les enfants sont souvent non scolarisés. Dans certains villages une case est réservée aux hôtes de passage, vous pouvez rester là quelques jours et vivre à leur rythme en payant votre écot, c'est la meilleure façon de les visiter en les respectant, emportez-leur du savon et du sucre et vous ferez des heureux.

Aucun commentaire: