jeudi 30 juillet 2009


SAINTE-MARIE suite



arbre à cannelle





nyaoly

mardi 28 juillet 2009

île de Ste Marie












ïle de Sainte-Marie ( Nosy Boraha)




paisible et authentique
160 km², 60 km de long, 6 km de large

lagon turquoise au-delà de la barrière de corail

fut une base pour les pirates au long cours du XVII è au XVIII ème siècle, William Kidd, Avery, ThomasTew, La Buse...beaucoup y feront souche, et des épaves de leurs vaisseaux gisent encore dans la baie des Forbans.

Les baleines à bosse viennent mettre bas à l'abri de la côte ouest, effectuant leur migration auparavant depuis les mers du Sud. c'est la grande attraction de fin juin à fin septembre.




La nature y est superbe car la pluviométrie est importante surtout entre juin et fin août. Girofliers, arbres à cannelle, nyaoli, vanille...orchidées...palmiers raphia...ylang-ylang...café...poivre...c'est " l'île-jardin" !!

Le Père Pedro










Comme à chaque voyage de la SEF nous allons à la Messe du Père Pedro , déjeunons et nous entretenons avec lui, remise de dons.




Le Père Pedro s'est dévoué à la population pauvre de Madagascar.




D'origine argentine et de père maçon, devenu prêtre lazariste, en mission à Madagascar, devant la pauvreté qu'il découvre à Tana, les familles et enfants errant dans la rue et sur l'immense décharge à ciel ouvert en plein dans la ville, il décide de rester les aider , il a construit aujourd'hui avec eux une ville dans la ville, des maisons roses aux volets bleus, des écoles, ateliers, hôpitaux...etc...qui fonctionne avec des règles strictes : travail, scolarisation des enfants, sport, éducation, entraide...




La messe du dimanche réunit 4 à 5000 personnes dans l'immense gymnase de Akamasoa dont 3000 enfants qui chantent et dansent. Emotion garantie même quand on est athée !




Le déjeuner a lieu dans le petit restaurant de la communauté en compagnie du Père, chacun y laisse son écot.




Il nous emmène ensuite visiter le site, les rues, le gymnase...etc...

lundi 27 juillet 2009

inauguration du lavoir de Antsirabé


Antsirabé

environ 200 000 habitants, située sur la RN 7 à 1500 m d'altitude

3ème plus grande ville de Madagascar

appelée "le Vichy malgache" à cause de ses nombreuses sources thermales exploitées depuis le siècle dernier

capitale du pousse-pousse



action 2006 : le lavoir, financé à 75% par la SEF, inauguration officielle au cours du voyage de septembre 2006
















auparavant, les femmes lavaient le linge dans un ruisseau non loin de là

Pays Zafimaniry, suite




Sur le parcours et autour du village nous rencontrons de drôles d'édifices de pierre ornés parfois de cornes de zébus, ce sont des tombeaux et des pierres levées commémoratives.
Il y a plusieurs villages ainsi accessibles à pied, environ 8.

Pays Zafimaniry,suite






Sur le sentier qui conduit à Ifasina, seul moyen de communication, nous marchons dans la brume, sur des collines granitiques dénudées où de temps en temps apparaissent quelques orchidées, crassula, aloes, kalanchoe et dans les endroits encore un peu boisés des fougères et arbustes divers, les arbres se font rares, il y eut des palissandre et autres bois précieux disparus pour fabriquer les cases et leurs volets sculptés et tous les objets vendus aux visiteurs . Restent parfois dans certains greniers de splendides pots à miel véritables objets d'art qui devraient être conservés comme patrimoine mais partent parfois dans les ateliers des sculpteurs de Tana pour être transformés en petites sculptures plus vendables.



Le fait d'être classés au Patrimoine de l'Humanité ne les sauve pas de la pauvreté et du manque de nourriture de base, les enfants sont souvent non scolarisés. Dans certains villages une case est réservée aux hôtes de passage, vous pouvez rester là quelques jours et vivre à leur rythme en payant votre écot, c'est la meilleure façon de les visiter en les respectant, emportez-leur du savon et du sucre et vous ferez des heureux.